Moi et hervé le tellier

  • Par clopine
  • Le 10/04/2016
  • Commentaires (0)

 

J'aurais dû m'en douter : un livre qui s'appelle "Moi et François Mitterrand" ne peut qu'être le  résultat  d'une mégalomanie pathologique. L'auteur, je devrais dire "le coupable", de cette oeuvre qui se veut clairement monumentale n'a-t-il donc pas appris, auprès de sa mère, qu'on ne disait pas "Moi et... " mais bien plutôt "... et Moi ?" Et même, en poussant plus loin, ne devrait-on pas éradiquer cette majuscule qui semble d'autorité  mettre à égalité l'auteur avec celui  qu'il nomme ? Pour un peu, l'auteur aurait sans doute  poussé le  bouchon toujours  plus loin : il aurait mis  ce "moi" en majuscules :  "MOI",  et  n'aurait laisé  au pauvre ex-président que le "F" et le "M" à parité, rabaissant toutes les autres lettres aux minuscules : "MOI et François Mitterand", voilà sans doute ce qu'il voulait vraiment, et je devine que c'est son brave éditeur qui a dû lui faire entendre raison, sans pour autant arriver à lui faire abandonner toute la tentative : voici donc un "Moi et François Mitterrand" scandaleusement assumé.

 

Un peu comme si j'écrivais "MOI et Hervé Le Tellier", si vous voyez ce que je veux dire. Ou pire, encore, allons-y gaiement : "MOI et hervé le tellier", en minuscules. Oui, je pense qu'en fait c'est le traitement qui convient pour cet auteur : le traiter dorénavant, et à chaque occasion, en minuscule.

 

Parce qu'on ne peut pas sérieusement laisser faire cela. Un livre pareil, veux-je dire. Qui se lit si aisément qu'en une demi-heure, le voilà fini, alors qu'on pourrait s'attendre tout de même à quelque chose d'un peu plus indigeste, qui vous résiste un peu, je ne sais pas moi, "la phénoménologie de l'esprit" par exemple. Mais on se doute bien que l'auteur se gausse de tout cela, d'Hegel comme du quart, et que, s'il se hisse résolument au-dessus des partis (pris d'en rire), ce n'est pas pour redescendre vers de l'abscons (s'emmerde ici).

 

D'autant qu'en prime,  les  zigomatiques sont sollicités à chaque page. Je vous demande un peu. Est-ce que nous sommes ici, dans cette France anéantie par le laxisme bien connu de nos élites républicaines, est-ce que nous sommes ici, je vous prends à témoin, Monsieur "hervé le tellier", pour rire ? Mmmmhhhhhh ?

 

Non, non, je déconseille absolument cet achat calamiteux, et qui démontre clairement le mauvais esprit qui règne à l'heure actuelle dans les lettres françaises. Il nous faut franchement redresser la barre, et je crois que c'est bien NICOLAS SARKOZY qui peut seul nous montrer la voie, avec son splendide et balzacien "la France pour la vie"

 

(hervé le tellier n'aura, enfin je l'espère, pas l'outrecuidance de me contredire.)

 

9782709656269 001 x 1

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×