Mon histoire n'est pas finie MAIS

Partie une semaine à Montpellier,  me voici instllée dans un superbe appartement non installé, lui, qui complique tout, et surtout  la frape et la mise en ligne de la fin de mes désopilantes aventures oulipiennes. Je verrai demai si je peux trouver un endroit où il soit possible de taper autrement qu'à genoux, mais pour ce soir : au lit ! Poh !