Pourquoi je dénonce les trolls...

  • Par clopine
  • Le 25/02/2016
  • Commentaires (0)

A cause de la haine qu'ils trimballent. Ce matin, suite à un billet d'Assouline sur les droits des écrivains, j'ai posté un texte qui me faisait sourire en l' écrivant, comme j'ai souri, il y a quelques années, en lisant la plainte d'un journaliste de télérama qui se disait fatigué par le rythme du festival de Cannes : je lui avais gentiment (enfin, je crois que c'était gentil !) que ce genre de fatigue n'était cependant pas accessible à tout le monde... Bref, ce matin, j'ai commis un petit texte de ce genre, rien de bien original je le veux bien, mais rien de méchant non plus...

 

Réaction du troll : (les citations en italique sont des copiécollés de mon message posté plus tôt)

 

Trouille au Fou dit: 25 février 2016 à 11 h 32 min

« billet que j’ai eu le plaisir de lire plus tôt que tout le monde ici ». Mais qu’est-ce que t’en sais au juste ?… Nature de ce ‘plaisir’ ?
« M’enfin, eux, ce sont des écrivains, des vrais ». Heureusement, pasque comme t’en sera jamais une (ni même une fausse) vu que t’as aucun talent, pas la peine de te solidarises avec leur cause cégétiste, y a déjà assez de chomdu comme ça.
« A ma place, quoi ! » Euh… quand y a rien du tout que ton ego qui se branle au clair de lune, pas difficile de remplir le reste ni surtout de le remplacer. Remplis ton blog de m., viens pas la ramener pour dégoiser tes clopineries insignifiantes.

 

La haine, je vous dis. Et le tout dans l'impunité de la lâcheté... Et l'on voudrait me faire croire que les trolls sont innofensifs ?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×